L’ENVOL DU MOGAÏ

La résilience dans les étoiles

Gabrielle et Mogaï communiquent par le biais d’une pensée puissante. Ils sont en parfaite harmonie et ne se sont pourtant jamais vus. Elle vit sur Terre. Il est né sur Arkalia, planète dévastée par un conflit meurtrier. Prince déchu, anéanti par la folie, Mogaï part retrouver Gabrielle, dans l’espoir qu’elle puisse le guérir. Gabrielle ignore encore que la guerre, la mort, l’oubli, les feront se rencontrer sur un champ de bataille.

Près d’eux, parfois même sans le savoir, leurs compagnons œuvrent à leur union : DaShï, l’ami fidèle, Shéïba, l’indomptable guerrière, Éolia, la petite aveugle au pouvoir balbutiant. Parviendront-ils à les réunir malgré les menaces et le danger qui les guettent ? Mogaï saura-t-il dominer le fleuve furieux qui le ravage ? Gabrielle saura-t-elle apprivoiser son passé et découvrir sa vérité ?

Mais, par-dessus tout, le Mogaï, enfin libéré, prendra-t-il son envol ?

Pour lire un extrait, utilisez les boutons ou les flèches de navigation.

LE MOT DE L’AUTEURE

Ce roman a une histoire particulière : il a été écrit alors que je luttais pour ma vie contre un ennemi pernicieux qui s’était installé à mon insu. Lorsque j’ai été considérée comme guérie, j’ai décidé d’essayer de publier cet ouvrage.

Encouragée par ma famille, mes enfants, mes amis, j’ai entrepris un long chemin, largement semé d’embûches. J’ai d’abord cédé au chant des sirènes en signant un contrat « à compte d’auteur ». Grosse erreur ! Mais je débutais et j’avais trop d’étoiles dans les yeux pour réaliser que je me faisais nettement « avoir ».

Après cette première édition qui fut nettement un magnifique fiasco puisque j’ai été délestée de quelques milliers d’euros pour un résultat minable, j’ai tenté une nouvelle aventure avec une amie qui venait d’ouvrir sa propre maison d’édition. Après trois ans de fonctionnement chaotique et une gestion calamiteuse, l’éditrice a fermé boutique, plié bagage et s’est exilée outre manche.

Toujours pas découragée, je me suis tournée vers un petit éditeur alors que j’avais été récompensée par un prix inter-entreprise : le prix Enedis. Clairement, cela n’a rien changé ! Seule différence, la couverture un peu plus colorée et le prix, beaucoup trop élevé ! Malgré quelques coups de com’ et un peu de publicité, nouveau naufrage…

Et voilà la quatrième édition (et dernière !) cette fois sous le logo de l’association EkrysturE… Ce roman aura beaucoup voyagé. Il a rencontré des lecteurs tous plus différents les uns des autres mais à moi il a apporté la résilience dont j’avais besoin pour avancer.

LA COUVERTURE : ON EN PARLE ?

Réalisée par Graphisme Lor, artiste au talent incontestable.
Pour joindre l’artiste, c’est par là : GRAPHISME LOR

LES LECTEURS EN PARLENT

Si vous aimez l’évasion dans un monde magique, où les pouvoirs de l’esprit font espérer le meilleur, à l’instar de nos rêves d’enfants, avec maintes remises en cause dans un suspens haletant, alors, lisez ce livre de Kristine Saint Thomas. L’envol du Mogaï ne vous laissera pas de répit dans ce voyage sans frontière. L’imaginaire des personnages vous transportera agréablement dans un monde où le mystère confine constamment au réel. A moins que ce soit l’inverse.

Commentaire de Julien, un lecteur que j’ai rencontré lors d’un salon à Meximieux

J’ai acheté votre livre chez Cultura lors d’une de vos séances de dédicace. Je ne suis pas particulièrement fan de SF mais vous en avez parlé avec tant de passion que cela m’a donné envie de le lire.

Alors ? Conclusion ?

Les personnages sont vraiment attachants, Gabrielle, Mogaï mais aussi Eolia, DaShï, Shéïba et pleins d’autres. Le récit est plein de rebondissements et d’actions, d’émotions et de tendresses, pas une seule fois je ne me suis ennuyé et la fin est tout simplement sublime.

LES CHRONIQUEURS AUSSI !

Aurore au pays des livres – Mon avis

Une très bonne surprise pour moi car j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman fantastique teinté de romance. Entre Star Wars et les âmes vagabondes de Stephenie Meyer, L’envol du Mogaï nous propose une histoire bien ficelée, surprenante, dépaysante et pleine de rebondissements. Mon côté fleur bleue a été contenté par l’histoire de Mogaï et Gabrielle tout en assurant à côté un récit riche en aventure.

Il faut arriver à se familiariser avec toutes les dénominations peu habituelles et les créatures diverses et variées proposées par ce roman fantastique, mais la plume de l’auteure nous permet réellement de nous immerger dans le livre. Passés les premiers chapitres, on est sur la planète Arkalia !

L’auteure a créé un univers de toutes pièces et a su le retranscrire parfaitement dans son roman.

L’histoire est fluide, prenante. On s’embarque dans cette histoire et on a envie de voir enfin la réunion des 2 héros. A un moment j’ai eu peur que le roman s’enlise un peu trop longtemps dans ce chassé-croisé entre Mogaï et Gabrielle, mais l’auteur a su doser cela et finalement pas de longueurs dans cette histoire.

Un bon moment de lecture, un bon divertissement et je pense l’envie, de temps en temps, de replonger dans un roman fantastique un peu plus léger qu’un thriller.

Les mille et une pages – Notre avis

An’Halia partit avec sa fille KenJyä pour devenir Anne et Gabrielle. En fuyant Arkalia pour la Terre, elles ne sont plus en sécurité, on vient même à les pourchasser afin de mettre fin à leur lignée. Gabrielle va se retrouver à entrer en contact avec Mogaï, les deux ont vécu beaucoup de bouleversements. Est-ce que la folie et la tristesse peuvent enfin permettre à deux personnages de se rencontrer et d’avancer ensemble sans jamais se voir ?

C’est un roman que je recommande, et aussi, c’est une agréable lecture pour les gens qui ne lisent pas de la science-fiction ou du fantastique.

FICHE TECHNIQUE

GENRE : Aventure Fiction
ISBN : 978-2-493761-00-2
FORMAT : 158×240
NOMBRE DE PAGES : 248
POIDS : 0,220g
DATE DE PARUTION : 7/05/2022
PRIX : 10€

Edition Associative
EkrysturE est une association littéraire « créée par des auteurs, pour les auteurs ».

Nous contacter

Pas là pour le moment ! Mais vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

nouvelles décapantesEt que pleurent les dauphins